| |

Quel imprimeur choisir pour son livre ?

Quand on est auteur auto-édité et/ou indépendant, au début, on ne sait pas trop vers qui se tourner pour faire imprimer ses livres. Encore moins quels tranches de prix cela représente.

Après plusieurs essais sur 4 ans, je vous apporte mon expérience vis-à-vis des impressions, en espérant que ces dernières pourront vous aider à faire votre choix !

L’impression à la demande – La simplicité

Dès que vous vous penchez sur la question, de nombreuses sources vont vous pousser vers le tirage à la demande. Qu’est-ce que c’est ? Lorsqu’un client commande votre livre, la plateforme sur laquelle il l’a commandé va imprimer son unique exemplaire et le lui envoyer, tout simplement. Ces plateformes peuvent aussi vous proposer un prix de tirage sur des exemplaires auteurs que vous commanderiez.

Amazon – le mastodonte

Amazon, c’est LA plateforme d’impression à la demande. Ça tombe bien, c’est aussi LA plateforme de vente d’ebook par excellence. De quoi faire d’une pierre deux coups. Pour ne rien arranger, c’est aussi l’imprimeur à la demande le moins cher du marché.

MAIS (parce qu’il y a toujours un mais): il imprime des livres sans aucune possibilité d’option sur la couverture. Pas de vernis séléctif, pas de dorures, pas de jaspage et un choix qui se résume à 4 types de papiers (2 papiers noirs et blanc, 2 papiers pour les impressions couleur). Ce qui réduit quand même le “charme” d’un ouvrage. De plus, il ne gère pas de distribution en librairie. Enfin, la qualité est correcte mais sans plus.

BoD, Bookelis et Lulu

Les concurrents directs d’Amazon pour l’impression à la demande. Certains d’entre eux proposent plus d’options d’impression, les autres permettent une distribution en librairie (comprendre que votre livre PEUT être commandé par un libraire, pas qu’il sera mis en avant sur les étals)

Le soucis, c’est que si vous demandez des exemplaires auteurs, ces derniers sont plus de 2 fois plus chers que sur Amazon sans pour autant d’être de meilleure qualité. Sans compter que certaines de ces plateformes demandent une exclusivité, ce qui fait que vous ne pouvez PAS les imprimer ailleurs. Tandis qu’Amazon, lui, s’en fiche complètement que vous lui fassiez des infidélités, tant que c’est avec le broché (pour le ebook, si vous êtes dans l’abonnement kdp, vous ne pouvez pas le mettre ailleurs)

L’impression de stock

Contrairement à l’impression à la demande, vous allez démarcher un imprimeur pour qu’il vous imprime un gros stock. Certaines imprimeries acceptent les impressions dès 50 exemplaires, d’autres demandent au moins une commande de 150 à 200 exemplaires, ce qui fait un sacré budget à mettre sur la table. Néanmoins, cela permet d’avoir accès à tout un tas d’options vraiment au top, ainsi qu’un prix défiant toute concurrence (si vous prenez beaucoup d’exemplaires d’un coup, genre 300 ou 500)

Mes 3 retours d’expériences: Booksfactory, La Sepec et FINIDR

J’ai eu affaire à 3 entreprises différentes au cours de mes recherches. Vous les avez en titre. Je vais toutes les décortiquer pour que vous puissiez faire un choix.

Si c’est le coût que vous priorisez à tout prix: Booksfactory. C’est les moins chers du marché. Ils impriment en Pologne. Néanmoins, j’émets une grosse réserve dessus. Je suis partie de chez eux, après des soucis de qualité sur mon ouvrage et un service après vente avec qui je n’ai pas réussis à communiquer. Je vous passerais les détails pour éviter des poursuites en diffamation, sachez juste qu’une action en justice est compliquée également, car l’imprimeur étant en pologne, les droits qui s’appliquent ne sont pas les mêmes qu’en France. Bref, quitte à mettre une centaine d’euros supplémentaire sur la table, j’ai préféré changer d’imprimeur.

Si vous voulez un équilibre entre le coût et la qualité: Finidr. Ils sont à peine plus chers que Booksfactory, et possèdent des commerciaux très réactifs et à l’écoute. La qualité est très abordable, c’est notamment les imprimeurs de certains Korrigan, de La Quête d’Ewilan collector ou encore de Native (version collector) de Laurence Chevalier. Néanmoins, si jamais vous rencontrez des problèmes avec eux, comme ils sont aussi en Pologne, ça peut coincer. Cependant, je n’ai jamais entendu personne s’en plaindre.

Si vous voulez de la qualité MADE IN FRANCE: La SEPEC. Environ 20 à 25% plus cher que ses prédecesseurs pour les mêmes options, la SEPEC a cependant deux avantages: être basée en France (donc nous sommes protégés par la loi française qui est costaud + c’est une fabrication locale) ET livré très rapidement. Une fois la production lancée, il faut compter une à deux semaines pour l’envoi chez vous, tandis que les précédents livrent en 1 mois – 1 mois et demi. J’ai eu affaire au SAV (c’est souvent le cas, on a toujours des défectueux sur des tirages à 300-500 exemplaires), pour le moment j’ai rien à redire dessus.

Mon conseil

Si vous débutez, le plus simple est de passer par Amazon. Comme ça, si vous souhaitez plus tard imprimer des exemplaires plus jolis avec plus d’options, vous pouvez laisser votre livre sur amazon ET l’imprimer chez un autre imprimeur type SEPEC ou Finidr !

Cela ne reste évidemment qu’un conseil, vous êtes maîtres de ce que vous souhaitez faire de votre manuscrit ! Quoi qu’il en soit, je vous souhaite bon courage pour votre récherche d’imprimeur ! N’hésitez pas à me poser des questions par mail si jamais vous souhaitez <3

Tu as besoin d’une aide plus approfondie pour t’accompagner dans la publication de ton roman?

Les Masterclass peuvent t’aider !

Tu peux également demander une séance de coaching personnalisé ici !

A lire également