|

Les différentes manières de s’auto-éditer

Maintenant que nous avons vu les différentes étapes à faire pour son livre, penchons-nous maintenant vers la vaste, mais non moins intéressante, question de savoir quelle méthode emprunter pour s’auto-éditer. Et, ô joie, ô bonheur, il est existe plusieurs et pour tous les goûts !

1- Amazon Kdp

Sans doute la manière la plus connue. Mais qu’est-ce qu’Amazon kdp ? Tout simplement la plateforme Amazon qui permet de s’auto-éditer. Elle se présente sous ce format-là :

Vous pouvez ajouter au choix la version ebook, la version broché ou bien les deux de votre livre. Tout est fait pour que ce soit simple d’accès et compréhensible. Pas la peine de se chercher un ISBN, l’ebook n’en a nul besoin et pour le broché, Amazon peut vous le fournir !

Attention cependant : c’est à vous que revient la lourde charge de fournir la couverture de votre roman (aux bonnes dimensions) et le fichier doc de votre manuscrit (avec une mise en page à faire soi-même en amont pour la version broché). Do not panic! Un article arrivera bientôt sur les couvs et même sans ça, un outil certes basique mais qui peut vous aider est disponible sur kdp! 

Les + de KDP Amazon :

– Distribution sur plusieurs plateformes

– Grande plateforme connue mondialement, permet d’accéder à KDP select

– Facilité d’utilisation (des tutos sont disponibles, ainsi qu’un forum)

– Une marge intéressante sur les produits

– Possibilité de commander des épreuves non-corrigées pour vérifier sa mise en page ainsi que des exemplaires auteurs pour dédicaces ou SPs (Service Presse) par exemple

– Possibilité de mettre votre ebook à 0€ jusqu’à 5j consécutifs pour atteindre plus de monde.

– Possibilité d’utiliser d’autres plateformes de vente pour vos brochés (ainsi que pour les ebooks si vous ne faites pas partie de KDP select)

Les – de KDP Amazon :

– C’est à vous de faire toute votre communication, l’envoi de vos SPs

– Pas de distribution en librairie

2- Librinova (de 50€ à 1950€)

La plateforme Librinova permet de choisir parmi moult options des services de publication de votre livre. Que ce soit des packs uniquement ebook ou des packs ebook+papier, il y en a pour tous les goûts. S’ajoute à cela des services de graphisme pour les couvertures, de correction mais également de diffusion. Le grand mot de Librinova, c’est de pouvoir se publier sans se prendre la tête. Il y a même un programme d’agent littéraire pour présenter votre bébé aux éditeurs! Son réel inconvénient? Tout cela a un coût.

Pour le pack tout compris, comptez tout de même la somme rondelette de 1950€.

Sachez qu’avec un peu de débrouille, vous pouvez avoir la même chose pour bien moins cher. Juste pour m’amuser, j’ai fait un comparatif avec le meilleur que je puisse trouver sur internet !

– Couverture par un illustrateur reconnu avec maquette et titre du livre prêt à l’impression : 450€ (sachant qu’un graphiste est en moyenne 3x moins cher qu’un illustrateur)

– Conseil éditorial professionnel : 1€ les 1500 signes espace compris soit 450€ pour La Cité des Sang-Purs tome 1

– Correction par un professionnel : 350€

– Envoi de 10 service presse à dix blogueurs (trouvables sur Simplement.pro par exemple) : 100€ avec des exemplaires amazon ( Dans les 80 si vous envoyez vos exemplaires auteurs)

– Réception de 10 ouvrages chez vous de votre bébé: 60€ environ avec amazon

– Suivi des ventes en temps réel : 0€ sur amazon

– Bannières et autres visuels pour votre bouquin : 50€ chez un graphiste ou pas mal de débrouille et de tutos « mockups » sur photoshop à faire soi-même

-Un coaching pour vous aider au lancement de votre livre : https://megaranolhan.com/services-editoriaux : 25€ au lancement

TOTAL: 1510€ si vous faites la communication vous-même. Ce prix, c’est vraiment en prenant le meilleur du meilleur. Vous voulez moins cher ? NO SOUCIS, lulu est là pour vous.

– Couverture par un graphiste : 100€ maquette comprise prête à imprimer.

– Bêta-lecture plutôt que conseils éditoriaux: 0€ si vous avez des potes sympas ou des auteurs dans votre entourage (envoyez leur quand même votre livre papier pour les remercier!) ou 1€ les 500 mots par un professionnel (138€ pour La Cité des Sang-Purs à titre indicatif)

– Correction : 300-400€ par un pro ou acheter Antidote 10, 119€ (je reviendrais sur la correction, promis)

– 10 service presse papier : 100€ (aucun coût pour les services presses numériques)

– 10 ouvrages chez vous : 60€

– Bannières et visuels par un graphiste : 50€

TOTAL: 698€

Vous voulez encore moins cher ? DE LA DEBROUILLARDISE ! Mettez-vous au graphisme pour faire vos bannières vous-mêmes, trouvez-vous des amis ou des profs pour vous corriger pour moins cher ou même rien du tout, bref, cherchez des solutions transverses!

En pensant que c’est à vous de faire la com’, mais il y a toujours moyen de prendre l’option Librinova a 395€ pour faire votre com et devinez quoi ? Ça reste moins cher que leur offre 😉 Et si vous poursuivez cet article, il y a même une solution plus de 10x moins chère ! 

Ceci dit, si vous les prenez, pas de prise de tête, pas de devis à faire, pas de personnes à aller chercher pour faire tout ça ou pas de milliers d’heures passées sur une mise en page ou une couverture pour économiser de l’argent. Encore faut-il pouvoir se le permettre financièrement.

Enfin, sachez que les ebooks sont souvent vendus en majorité sur Amazon, puis sur le site de la FNAC puis sur le site de Cultura.

Les + de Librinova :

– De nombreuses options disponibles

– Possibilité de ne rien avoir à « faire » à part proposer puis réécrire son manuscrit.

– Promet une bonne communication

Les – de Librinova :

– C’est cher

– Le rapport qualité/prix n’est pas forcément là pour certains auteurs, qui finissent par quitter la plateforme

3- Book On Demand

Bon, ici j’avoue je ne connais pas bien la plateforme en tant qu’auteure. Cependant, je sais déjà qu’en tant que lectrice, je peux demander des SPs aux auteurs présents (et s’ils sont auto-édités, ils ne payent pas l’envoi des SPs papiers) sur cette plateforme, ce qui est déjà un premier avantage ! Vous pouvez toucher des chroniqueurs sans soucis (à coupler avec simplement.pro pour être optimal !).

La plateforme vous propose pour 19€ par an de vous représenter dans un large réseau de librairies, comme Amazon, Cultura, Fnac, Chapitre.com, … etc. Mais aussi des options plus chères si vous souhaitez un suivi plus professionnel.

Attention cependant aux termes de leurs contrats ! Soyez conscients qu’ils peuvent demander à être les uniques distributeurs et donc, en dehors des exemplaires auteurs que vous pourrez amener à des séances de dédicaces, vous ne pourrez pas choisir vous-mêmes un autre distributeur et éditeur de livre !

Et bien sûr, là encore, à vous de fournir couverture et manuscrit finalisé de votre œuvre 😉

Les + :

– Efficace et pas cher

– Simple d’utilisation

Les – :

– Vous ne pouvez pas contrôler où le livre sera représenté

– Pendant 1 an, ils ont le droit sur votre livre

3- Faire vous-mêmes

Il reste encore la méthode « je veux faire tout moi-même, YOLO! ». Sachez que je suis très admirative des gens qui utilisent cette voie. C’est parfois plus long ou fastidieux, mais beaucoup s’y retrouvent !

Il suffit d’un site web, ou beaucoup de débrouille dans les salons/ les espaces culturels.

a- Ulule

La solution Ulule commence à être bien connue, mais elle peut sembler un peu sombre au premier abord. Il vous faudra pas mal d’huile de coude pour y arriver mais vous le pouvez !

Pour ceux du fond, Ulule est une plateforme de financement participative. Vous présentez un projet et, si les gens adhèrent, ils peuvent vous payer ce qu’on appelle une contrepartie. Par exemple, pour un livre, vous pouvez mettre une première contrepartie à 5€ pour un livre numérique, 20€ pour le livre broché, etc, et même agrémenter tout ça de goodies! Bien sûr, à la fin de la campagne de votre projet, vous devez envoyer les contreparties commandées par vos fans. Cela peut également être un nombre de prévente de votre livre, tout simplement 😉

La page de votre projet se présente ainsi :

En dessous, vous présentez et vendez votre projet, ainsi que les contreparties :

Attention, encore une fois c’est à vous de tout faire et fournir. Il faut bien vous dire que c’est à vous de trouver les prestataires qui feront l’impression de votre livre ou vos goodies, de négocier et de mettre en page tout ce beau petit monde, mais aussi de calculer votre budget en prenant bien en compte les taxes et les 8% prit par Ulule. Autant vous dire que soit vous devez gérer un peu en graphisme ou illustration, soit mettre de côté pour prendre quelqu’un avec vous pour vous aider là-dedans !

Les + :

– Ulule est super connu et vous permet une très bonne visibilité dès le départ !

– Vous ne commandez que ce que vous avez vendu.

– Vous pouvez très bien le coupler aux autres techniques présentées !

Les – :

– Il faut réussi à faire une page projet chouette car Ulule est ultra visuel.

– Il faut calculer votre objectif de vente en prenant en compte le % prélevé par ulule, les contributions et les envois.

– Si vous n’atteignez pas l’objectif de la campagne, vous ne toucherez rien et l’argent sera redonné aux contributeurs.

Voici les liens vers mes campagnes et celles de mes collègues auteurs pour que vous ayez un aperçu du travail graphique (et de communication, regardez l’onglet news) à fournir:

  • Campagnes de livres fantasy : https://fr.ulule.com/la-cite-des-sang-pur/ ; https://fr.ulule.com/les-plaines-du-vent/ ; https://fr.ulule.com/les-chroniques-des-fleurs-dopale-tome-ii-2/ ; https://fr.ulule.com/masques-et-monstres-roman/
  • Campagnes de livres SF : https://fr.ulule.com/atypicalypso/ ; https://fr.ulule.com/le-dernier-ne/
  • Campagnes de contemporains : https://fr.ulule.com/elle-a-tes-yeux-mon-amour-roman/ ; https://fr.ulule.com/la-ou-lherbe-est-plus-verte-roman/ ; https://fr.ulule.com/hemophelialelivre/ ; https://fr.ulule.com/un-sens-a-sa-vie-en-entreprise-aussi/

b- A l’ancienne

Maintenant passons à la vraie méthode de ceux qui y croient et qui n’ont pas peur de démarcher des gens et de voir en chair et en os leurs lecteurs!

Vous pouvez tout à fait choisir d’imprimer une grande quantité de votre livre et d’aller démarcher des librairies, super-marchés, salons du livres pour être présent sur un stand et découvrir du monde!

ex: books factory

Dans ce cas-là, je vous conseille de passer par une plateforme autre qu’Amazon pour imprimer vos exemplaires auteurs à vendre. N’oubliez pas qu’Amazon « tue » les métiers des libraires, pas sûre qu’ils vous laissent venir avec des exemplaires de leur principal concurrent.

Les librairies prennent aussi une marge sur vos ventes. C’est à négocier avec eux, mais c’est très souvent autour de 30%, ce qui reste raisonnable. Si vous achetez 5€ votre exemplaire auteur à l’unité et le vendez 15€, c’est presque du 1/3 chacun et c’est déjà énorme !

Les + :

– Vous êtes autonome de A à Z, vous gérez votre projet, vote planning, vos partenariats

– Vous êtes en contact direct avec le client, s’il lit votre livre et l’aime, il vous soutiendra bien plus que par écrans interposé. Vous pouvez également le vendre via votre site internet, ce qui vous fait une super marge!

– Le bonheur des échanges avec les gens

– Il n’est pas incompatible avec le reste: vous pouvez mettre votre livre sous KDP, et l’imprimer en masse sur Books factory pour démarcher des librairies ou les vendre sur votre site.

Les – :

– Pour avoir des prix compétitifs, il faut commander en gros et avancer l’argent.

Voilà, j’espère que cet article récap vous aura plu ! J’hésite à, en plus, faire du partage d’expérience pour chacune de ces méthodes quand je les aurais testées ou en interviewant des auteurs qui les ont testées à fond. Qu’en pensez-vous ? 🙂

A lire également